Visite

 

  • Le grand portail

Construit par l’Abbé Commendataire Le Cardinal de Tencin, le portail d’entrée est inauguré en 1741. De style Louis XV, il est flanqué de 4 grands pilastres terminés par des chapiteaux corinthiens. Les deux niches abritaient les statues de Saint Hubert (patron du village) et Saint-Louis.

 

  • Statue de la Vierge Marie

Dans la cour d’honneur, sur la galerie style Louis XV, la statue de la Vierge Marie, patronne des abbayes cisterciennes. Elle porte exceptionnellement son enfant sur le bras droit. En dessous figurent les armoiries de l’Abbaye de Trois-Fontaines : « D’azur à une fontaine d’argent à trois jets ».

 

  • La galerie

 

La galerie a été entièrement restaurée par les Beaux-Arts.

 

 

 

  • Les bâtiments abbatiaux du XVIII

Construits au XVIIIe avec des toits et fenêtres à la Mansard. Les bâtiments se prolongeaient à l’époque en deux ailes parallèles reliées par une autre galerie.

 

 

  • Le parc

 D’une superficie de 7 hectares, le parc agencé au XVIIIe siècle par un élève de Le Nôtre abrite une vingtaine d’essences d’arbres différentes et est agrémenté de statues. Au fond du parc, l’allée des tilleuls a été plantée en 1741. L’arbre le plus emblématique de l’abbaye reste le Magnolia planté il y a une centaine d’années qui dévoile ses corolles roses au printemps.

 

  • L’Abbatiale

Seul vestige de l’abbaye du XIIe siècle (avec le cellier et la glacière), l’abbatiale a été construite entre 1160 et 1190 dans un style simple et dépouillé cher aux premières cisterciens. Elle s’étendait sur 70m de long. Au XVIIIe siècle, lors de la reconstruction du monastère, elle a perdu sa simplicité primitive, pour être « rhabillée » au goût du jour (ogives et chapiteaux sculptés, marbre sur les murs, …).

 

  • Le cellier

cellier

Datant du XIIe, le cellier s’enfonce sur 40m sous le talus. Vouté et présentant des alvéoles de chaque côté, il abritait boissons et provisions.

 

 

  • La glacière

Sous le dôme de terre, une fosse profonde servait à conserver la glace de l’hiver pour s’en servir en été. Un écoulement souterrain rejoint la Bruxenelle.

 

  • La source d’eau ferrugineuse

L’eau ferrugineuse de cette source est de même teneur que l’eau qui abreuvait l’ établissement thermal de Sermaize-les-Bains.

 

 

  • Le bassin

Traversé par La Bruxenelle, il servait aux moines de vivier à poissons, et à servi ensuite au XVIIIe de bassin pour agrémenter les jardins.

 

 

  • Le cimetière des chiens

En suivant le sentier derrière la glacière, vous trouverez le cimetière des chiens du Comte de Fontenoy, propriétaire de l’abbaye de 1891 à 1956.

Back to Top